Main basse sur la Nature

Publié le par Whoeb

Un premier documentaire, Les pirates du vivant, relate le combat des pays du sud contre les grandes firmes qui cherchent à s'approprier des plantes qui appartiennent à leur patrimoine culturel (agricole) depuis toujours. Les dérives du système des brevets permettent ainsi à certains groupes privés d'acquérir en toute légalité une part du monde vivant de manière intolérable. 

Le second film revient sur une problématique déjà soulevée par - entre autre - le biologiste Jacques Ruffié au début des années 80 (Jacques Ruffié, De la biologie à la culture, tome I, Champs Flammarion, 1983, p.115-118) : l'appauvrissement génétique des espèces domestiquées comme le blé, et les problèmes qui en découlent. Si cette appauvrissement était à l'origine dû à la sélection artificielle imposée par les agriculteurs (pour schématiser : on ne replante que les individus produisant le plus), il est aujourd'hui relayé par les producteurs de semences qui cherchent à imposer un nombre restreint de variétés

Publié dans Documentaires

Commenter cet article