Nicholas Georgescu-Roegen, visionnaire?

Publié le par houeb

On entend de plus en plus parler de nos jours d'une solution possible à nos problèmes énergétiques et économiques : la décroissance. Et là, levée de boucliers : "Notre économie va s'effondrer, comment allons nous lutter sur le plan international, notre niveau de vie va baisser, notre confort, nos enfants...". Tout cela est légitime, mais si cette théorie de la décroissance commence à faire parler d'elle de nos jours, c'est qu'après avoir vu le jour par anticipation il y a quelques dizaines d'années, nous sommes maintenant réellement confrontés à une raréfaction de l'énergie fossile, et par extension à l'effondrement du socle idéologique du capitalisme ultra libéral : non la croissance économique ne peut croître indéfiniment, et non, même si nous, privilégiés occidentaux, décidons de ne plus croître mais seulement de stagner, pour "attendre" le reste du monde, il n'y aura pas assez d'énergie pour permettre à tout le monde d'y arriver.
Il y a une théorie pour appuyer ce système de pensée, elle a été posée par Nicholas Georgescu-Roegen en liant le processus économique au principe entropique. Pour rappel, l'entropie est une mesure thermodynamique qui permet de mettre en avant le désordre d'un système. En simplifiant, on peut dire que si un sytème est parfait, sans contraintes, sans pertes d'énergie, alors l'entropie est égale à 0. Et plus le système est soumis au désordre, plus il y a de contraintes, de perte d'énergie, plus l'entropie est grande. Pour plus de précisions sur l'entropie, voir l'article sur wikipédia.
Note d'un des réalisateurs de l'interview :
Dans cette vidéo, Jacques Grinevald, philosophe et historien des sciences français, de l'université de Genève et actuellement professeur à l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève, ami et ancien collaborateur de Nicholas Georgescu-Roegen, était de passage à Paris. Une belle opportunité pour faire un petit film avec lui, afin qu'il nous parle du père de la Décroissance ! En effet, Nicholas Georgescu-Roegen, roumain d'origine, est à mon sens l'un des plus grands intellectuels du siècle dernier. Mathématicien, spécialiste en statistique, économiste ayant travailler entre autres avec Shumpeter, mais aussi biologiste darwiniste convaincu, bon physicien voire philosophe, il a eu une carrière académique classique remarquable... A partir des années soixante, il commence à remettre en question les fondements mécanistes de l'économie néo-classiques en y introduisant la seconde loi de la thermodynamique : la loi de l'entropie. A travers ses travaux, il démontra mathématiquement, physiquement, biologiquement, économiquement et aussi philosophiquement (avec son approche sur la joie de vivre et son pacifisme) que la science économique s'est trompée et continue à se tromper... et se borgne dans son paradigme mécaniste et dans ses idéologies productivistes, travaillistes et croissancistes ! Malheureusement, son travail reste ignoré dans les facultés d'économie bien que l'actualité lui donne raison (nous atteignons les limites énergétiques et régénératrices de notre planète) ! Je vous propose donc ce film avec Jacques Grinevald, philosophe et spécialiste en épistémologie de l'université de Genève, qui nous parle pendant 55 minutes de son ami Nicholas Georgescu-Roegen. Un grand merci à Debora pour toute son aide et son talent, sans qui ce film n'aurait jamais vu le jour ! Et aussi un grand merci à Jacques Grinevald pour sa disponibilité ! J'attends avec impatience vos remarques et critiques !
Vincent Liegey















AVERTISSEMENT
Cette vidéo contient une piste audio dont l'utilisation n'a pas été autorisée par WMG. Le son a par conséquent été désactivé.  (...)

Et pour aller plus loin :
-la page wikipédia sur Nicholas Georgescu-Roegen
-le site du Collectif Parisien pour la décroissance (auteur de la vidéo)

Publié dans Portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article