Drôles d'Amis

Publié le par houeb

On s'accuse de tous les maux, après s'être reçu mutuellement et avoir entretenu une relation durable. Etrange représentation qu'on pu nous donner Valéry Giscard d’Estaing et Jean-Bedel Bokassa pendant plus de douze ans.

Le dirigeant Africain a été présenté à la France comme un ami invité à des réceptions officielles, puis comme un dictateur épouvantable accusé de cannibalisme. Et pendant ce temps là en Centrafrique, le pays ne profite pas de ses ressources naturelles en uranium et en diamant. Bokassa, l'ancien militaire français qui fut soldat des forces françaises libres, se retrouve un jour "Empereur de Centrafrique par la volonté du peuple centrafricain". Sa Majesté est sûrement coupable de bien des défaillances (et le mot est sûrement faible) dans la gestion de son empire, mais on peut se demander s'il est raisonnable de lui faire endosser toute responsabilité.


Parole à l'accusé:

Publié dans Documentaires

Commenter cet article